• Novembre 2009

     

     


    02 novembre 2009

    Au cours de l'été, j'avais découvert un livre magnifique du photographe UWE OMMER "BLACK LADIES".



    Ce spécialiste de photos publicitaires est tombé fou amoureux des Femmes Africaines. Il fut totalement envoûté par leurs regards chargés de charme et de séduction, par leurs peaux qui renvoient la lumière comme un miroir.



    Ce livre de photographies est illustré par des poèmes de Léopold Sédar Senghor (Président de la République du Sénégal pendant 20 ans et grand poète).


    Cet ouvrage est un témoignage du talent de ces deux artistes : des photographies sublimes accompagnées de poèmes uniques. (merci Chantal pour le prêt de ce livre).



    J'ai réalisé ce tableau ci-dessous en m'inspirant d'une des photographies d'Uwe Ommer.


    Novembre 2009

    Et voici le modèle original...


    Novembre 2009


    D'autres jolies photographies me tentèrent, mais je fus contrainte de faire un choix. Avant de reproduire une photographie, il me faut tout d'abord saisir à l'oeil l'image pour pouvoir la transformer en peinture ensuite sur châssis.

    Pour cela, je m'entraîne auparavant sur des feuilles à dessiner au crayon de papier, l'image qui me plaît. Mais, parfois,  devant la difficulté de certaines courbures, ombrages, ou positions, je dois renoncer, car l'exercice s'avère trop complexe. Ce fut le cas par exemple pour cette photographie ci-dessous.



    Novembre 2009

    Plus tard, peut-être, je réitérerai l'essai.

    En attendant, j'en sélectionnai 2 autres qui me paraissaient plus accessibles. 



    Novembre 2009

    J'ai inséré dans la partie gauche de la toile, un poème de Sédar Senghor, celui qui apparaît sur ma page d'accueil, à droite.


    Vous le constaterez, les traits du visage, peints à l'acrylique sont moins doux que ceux de la femme touareg pour lequel j'avais utilisé du pastel. La différence provient bien entendu de mon inexpérience et pas de la peinture ! Donc, je me suis remise au travail avec un autre sujet, en tentant de respecter encore plus la douceur du visage.

     

                     Novembre 2009


    Un peu mieux, mais ce n'était pas encore le résultat escompté. Après..., c'est une question de goût...



    07 et 08 novembre 2009...

    Exposition au salon de l'Art et du Savoir Faire.

    Toiles réalisées pendant ce salon.

    Novembre 2009   


    Novembre 2009

    Depuis 7 mois maintenant, je surfe sur mes envies de création, passant d'un genre à l'autre, multipliant l'utilisation d'outils différents, de matières variées, juxtaposant diverses techniques. Vous vous en êtes aperçu au fur et à mesure de mes explications, de mes démonstrations et de la présentation de mes toiles,... je cherche ma voie.

    Et bien, peut-être l'ai-je enfin trouvée !

    Il aura suffit d'une rencontre avec un génie du crayon pour que le déclic s'enclenche.

    A l'occasion de cette exposition "Art et Savoir Faire", j'ai fait la connaissance d'un portraitiste extraordinaire, Jité. 


    La qualité de son coup de crayon est telle que ses portraits semblent être des photos. Incroyable ! Grâce à sa dextérité, son sens de l'observation, son génie ai-je envie de dire (il est ambidextre et peut dessiner 2 portraits en même temps avec les 2 mains), il possède cette magie d'immortaliser un instant par le dessin d'un regard, d'une expression, d'une moue.


    Novembre 2009

    Enfin, vous l'aurez compris, ce fut un vrai coup de coeur pour le professionnel et l'homme qu'il est.

    Devant mon intérêt sincère pour ses oeuvres et mon envie de maîtriser son art, il a accepté de me servir de "guide et professeur". Mille merci Jité, pour ta patience et ta disponibilité;  tu es sensationnel. Tu sais ce que je pense de toi. De tout coeur, merci.


    Novembre 2009

    En fait, je dois rendre un hommage à une autre personne, Jean-Paul, dont j'ai fait la connaissance en même temps que Jité durant ce week-end. Modestement, il nous a appris qu'il animait un petit club de dessin, mais, avec Jité, nous avons été réellement bluffé par ses multiples talents : dessin, peinture, sculpture, musique, c'est un esthète et un artiste accompli ! Quel cachottier Jean-Paul, vraiment !

    Mais, pour une fois, je vais essayer d'être modérée sinon, j'écrirais des lignes et des lignes élogieuses sur ces 2 hommes extraordinaires, qui par leur gentillesse, leur disponibilité à m'enseigner l'art du Portraitiste, viennent de m'ouvrir une nouvelle voie  sur le chemin de la création.


    12 novembre 2009


    Premier cours de dessin avec Jité.

    Avant notre premier rendez-vous pour ce cours privé, et afin de pouvoir mesurer nos capacités, Jité nous avait demandé, à Jean-Paul et à moi, de travailler sur un portrait. Chose fut faite avec celui de ma fille, Lila. Notre professeur fit son analyse, les commentaires fusèrent, les questions furent posées, Jité se mit à l'oeuvre... et voilà, dans une ambiance amicale et studieuse, naissait notre petite entité d'élèves-professeur. Je devrais d'ailleurs mettre un "S" à professeur car Jean-Paul mériterait aussi amplement ce titre.

    Après cette première "évaluation", je n'avais qu'une hâte, me mettre moi aussi au travail. Je sentais déjà les fourmis dans les mains qui me démangeaient. Je pressentais à ce moment là, comme 7 mois auparavant avec la découverte de la peinture, qu'une nouvelle boule d'énergie émergeait, une dynamique incontrôlable qui allait une fois de plus m'entraîner vers de nouveaux horizons.

    Ma soif d'apprendre était telle que je me mis à la tâche  sans relâche, avec toute la persévérance nécessaire pour parvenir à obtenir de beaux résultats. Les portraits s'enchaînaient à un rythme effréné, les nuits se sont raccourcies encore davantage. A chaque nouveau portrait, bien sûr, j'attendais le jugement de mes guides. L'oeil des pros était sans compromis, objectif et exigeant ! Ah oui, que de fois j'ai dû recommencer un dessin, corriger un trait, affiner une joue, alléger les marques d'un nez, adoucir l'ensemble ! Pas de concession de la part de mes professeurs. Quand on entreprend quelque chose, autant bien le faire. Jité avait même une fois compté les cils ! C'est pour vous dire !!

    Mais c'est déjà tellement formidable d'avoir pu rencontrer ses deux Messieurs, de bénéficier de leur savoir-faire, de leur expérience, d'avoir la chance qu'ils me consacrent un peu de leur temps, que la moindre des choses est de travailler en élève appliquée !

    22 NOVEMBRE 2009  : Girancourt, mon premier marché de noël.


    Et une première très jolie expérience.

    Dés mon arrivée et l'installation de mon stand, ce dimanche matin, j'ai ressenti tout de suite l'ambiance de fête et de bonne humeur qui régnait autour de moi. Sourires aux lèvres et bonnes blagues..., tous les organisateurs se pliaient en 4 pour satisfaire nos demandes : ici, une grille en plus, là, un éclairage plus fort, petits croissants, chocolats, jus d'orange offerts gracieusement aux exposants. Il faisait bon chaud dans cette salle en ce jour d'hiver et je fus très touchée par l'accueil chaleureux et bon vivant de ces villageois. Merci Joëlle d'avoir fait le premier pas vers moi et, au nom de l'association des "amis de l'école", de m'avoir invitée à ce marché.  

    Une fois de plus, comme sur les précédentes expositions, je tenais absolument à peindre devant les visiteurs, montrer ma façon de travailler. Non seulement cela intéresse vraiment les gens de voir quelqu'un à l'oeuvre, quelque soit le domaine d'activité, mais en plus, cela ouvre le dialogue et il se crée ensuite de vrais moments d'échanges et de partages. J'apprécie beaucoup. Alors, bien sûr, Joëlle, vous pouvez compter sur ma présence l'année prochaine ! 



    27 novembre 2009

    J'avais peint deux tableaux pendant cette journée de marché de noël, et les techniques et matières que j'ai utilisées à ce moment là ont retenu toute l'attention de deux jeunes femmes qui me firent une commande spéciale. La première (une autre Delphine) désirait que je réalise une toile avec des arums pour offrir en cadeau de noël et ceci avec les matières (mortier crystal, et autres) qui lui avait tant plûes. Ses souhaits étaient très précis. Je n'avais jamais peint de fleurs mais puisqu'elle me faisait confiance.. pourquoi pas ?

    Voici le tableau.


    Novembre 2009


    Et la deuxième personne (Caroline) souhaitait également faire un cadeau de noël à quelqu'un parmi ses proches. Je devais respecter ses choix de couleurs et dimensions, et voilà le résultat : une toile grand format en 3 pans différents.

     



    Durant les jours qui suivirent, je laissai de côté mes pinceaux au profit de mon crayon. Je voulais poursuivre assidûment mon apprentissage en tant que portraitiste. Le mois de novembre s'achevait et j'avais déjà réalisé une dizaine de portraits...